Quel est le salaire d’un closer en 2024 ?

Blog
June 2023
7 mins

Icône Jumelle
Sommaire
L’activité de closer vous intéresse ? Découvrez tout sur ses avantages : salaire, mode de vie, formation en ligne, commissions et bien plus.

Si le closing est particulièrement réputé pour sa rémunération, la réalité du salaire de Closer est bien loin du mythe ! Découvrez-en plus sur le nouveau métier de Closer et sur le quotidien de commerciaux auto-entrepreneurs grâce à notre guide.

Il est à noter que cet article aborde le métier de Closer et non pas le closing tel qu’il est connu en vente B2B. On vous explique la différence dans notre article dédié aux définitions du closing et aux meilleures techniques de vente pour exceller dans la phase de closing.

C'est quoi faire du closing ?

Très prisé dans le milieu de la vente, le Closer est sollicité par les entreprises qui souhaitent booster leur business et accroître leur nombre de clients.

Ce métier consiste à :

  • Appeler des prospects (généralement tièdes ou chauds) pour échanger avec eux. Il arrive que les prospects soient froids mais ils ne sont appelés que s’ils ont déjà entendu parler du produit ou du service.
  • Présenter les avantages d’un produit ou service et s’assurer que ceux-ci coïncident bien avec les besoins du prospect.
  • Faire une offre adaptée aux préférences de l’interlocuteur.

Comme tout bon commercial, le Closer a à cœur de faire une vente éthique. Il met donc tout en œuvre pour garantir une satisfaction client entière et peut choisir de ne pas faire d’offre au prospect s’il ne pense pas que ses attentes seront comblées.

Comment est payé un Closer ?

salaire closer indépendant

Le salaire d’un Closer dépend généralement de nombreux facteurs tels que :

  • Son statut (selon qu’il soit salarié ou auto-entrepreneur).
  • La manière dont il gère son activité et son emploi du temps.
  • Le type de rémunération qu’il choisit : fixe, par commissions ou croisée.

Le système de rétribution en fonction des commissions générées par les ventes

Ce premier type de rémunération s’adresse particulièrement à un auto-entrepreneur puisqu’il se base sur un taux prélevé par rapport à la valeur totale des ventes conclues avec des clients.

Ce taux n’est pas universel et est très souvent négocié lors de la signature d’un contrat de collaboration avec l’entreprise. Il varie selon :

  • L’expérience du Closer.
  • La nature des produits ou services vendus.
  • Les moyens de l’entreprise en question. Les grandes entreprises proposent pour la plupart des commissions plus élevées que les PME.

Très variable, ce type de salaire n’est pas le même d’un mois à l’autre car il dépend de la performance du Closer ainsi que de l’affluence des clients. Dans certains secteurs d’activité, il est plus facile de convertir un prospect à une période donnée.

Le système de rétribution fixe

Plutôt utilisé pour un Closer salarié en agence de closing ou par des micro-entreprises gérées par des infopreneurs, il s’agit d’une rémunération indexée sur un nombre d’heures de travail mensuel.

Le taux horaire est alors fixé à l’avance et permet d’obtenir le même salaire tous les mois, indépendamment du nombre de ventes conclues ou du volume d’appels téléphoniques passés au cours d’une période.

Le système de rétribution croisé

Véritable hybride entre les deux modèles précédents, ce système permet un minimum de rémunération stable au fil des mois. Il comprend :

  • Un salaire fixe basé sur un certain taux horaire en fonction du nombre d’heures travaillées.
  • Une partie variable qui correspond à une commission selon le nombre de prospects convertis et le chiffre d’affaires globalement apporté à une entreprise ou un businessman.

Combien est payé un Closer ?

Comme expliqué précédemment, il faut garder en tête que le salaire d’un Closer diffère selon son expérience, le type de client ou d’entreprise avec lequel il travaille mais aussi selon sa capacité à négocier un contrat intéressant.

Salaire d'un profil débutant

Pour un profil encore jeune ou en début de reconversion professionnelle, il est difficile d’imaginer un salaire dépassant les 50 K€ pour plusieurs raisons :

  • Ces Closers sortent généralement d’une première formation et ne maîtrisent pas encore parfaitement les techniques de vente éthique qu’ils viennent tout juste d’apprendre.
  • La commission est plus faible à cette étape car l’échange par téléphone avec le prospect n’est pas toujours concluant et le Closer peut multiplier les appels sans obtenir de résultats.
  • Aussi, ils ont plus de difficulté à trouver des clients et à négocier un pourcentage élevé car les entreprises leur font moins confiance qu’à des profils expérimentés.

À noter également : tous les débutants ne travaillent pas à temps complet. Pour certains, il s’agit davantage d’un complément de revenu que d’un vrai salaire.

Pour ceux qui consacrent la majeure partie de leur emploi du temps à cette activité, ils peuvent espérer un minimum de 2 à 3 K€ par mois.

Salaire d'un profil expérimenté

Avec un peu plus d’ancienneté dans la profession, un Closer peut espérer gagner plus de 5 K€ mensuels, mais rappelons toutefois qu’il est difficile de passer la barre des 7 K€. Les Closers qui vendent des produits high ticket sont ceux qui s’en rapprochent le plus.

La nette hausse du salaire des profils expérimentés s’explique par :

  • Les facilités à conclure une vente que ces profils ont. Celles-ci reposent sur les différentes techniques commerciales qu’ils ont appris à maîtriser lors de plusieurs formations.
  • Leur plus large éventail de collaborateurs.
  • La meilleure gestion de leur emploi du temps. Elle leur permet de mieux gagner leur vie sans pour autant passer des journées entières au téléphone avec des prospects.
  • Leur ancienneté qui leur permet d’obtenir une commission plus importante que celle d’un débutant, lors de la négociation d’un contrat de mission.

Qui peut faire du closing son métier ?

Comment devenir closer ?

A priori, le métier de Closer est accessible à toutes et à tous : demandeur d’emploi, personne en reconversion professionnelle, commercial souhaitant se réorienter dans un nouveau business, étudiant intéressé par le milieu de la vente…

Le closing ne s’exerce toutefois pas sans formation - celle-ci est nécessaire non seulement pour acquérir de bonnes techniques, mais aussi pour se créer un réseau de futurs clients.

Quelles sont les compétences d'un bon Closer ?

En termes de compétences, le Closer doit être capable de mener à bien chaque appel grâce à de solides aptitudes en communication, en négociation et en écoute active.

Il doit avoir une bonne méthode commerciale et dérouler un script de vente qualitatif tout en n’oubliant pas de rester dans le dialogue et encourager l’échange pour cerner précisément les besoins et attentes du prospect.

En tant qu’entrepreneur, il doit également savoir gérer son temps et se montrer organisé pour générer suffisamment de revenus sans pour autant crouler sous les appels.

Enfin, il est important qu’il puisse obtenir la confiance de ses clients pour décrocher des contrats de longue durée et maintenir un rythme de travail et des revenus stables.

Quelles sont les qualités d'un bon Closer ?

Les qualités requises sont :

  • La capacité à écouter et à faire preuve de bienveillance : le closing repose sur le concept d’une vente éthique. Il est donc important de se soucier de la satisfaction du client avant de chercher à vendre. Il faut placer l’acheteur au centre de la discussion et chercher sincèrement à comprendre ses besoins. C’est indispensable pour nouer une relation de confiance.
  • Une bonne résistance au stress en plus de l’aspect humain : l’adaptabilité et la résilience sont indispensables pour maximiser ses chances lors d’un appel. Ils permettront aussi de jongler avec plus d’aisance entre les différentes missions.

Comment devenir Closer ?

Si se professionnaliser dans le closing nécessite une formation, il existe néanmoins différentes manières d’apprendre à exercer cette toute nouvelle activité. Retour sur les diverses formations dans ce mini guide :

Les différentes formations possibles

Accessible à tous les niveaux et à tous les individus, à condition d’avoir une appétence pour la branche commerciale, la formation pour devenir Closer peut se faire :

  • En présentiel ou en ligne.
  • En équipe ou individuellement.
  • Auprès d’un organisme de formation.
  • Auprès d’un coach.
  • Grâce à des vidéos et des lectures qualitatives.

Chacune de ces options a ses pour et ses contre. Les trois points les plus importants à retenir sont que :

  • Le sigle “éligible au CPF” n’est pas nécessairement gage de qualité de la formation. Il faut donc se renseigner au préalable sur l’organisme formateur et lire des témoignages.
  • Tous les coach en closing ne sont pas compétents : ceux qui promettent des résultats et un salaire particulièrement élevé dès les premiers mois d’activité sont généralement frauduleux. Attention donc aux arnaques !
  • Se former simplement à partir de lectures et de vidéos n’est parfois pas suffisant et certains collaborateurs pourraient se montrer frileux à l’idée de travailler avec un Closer qui ne possède aucune certification officielle.

La recherche d'emploi : en agence, en ligne...

À l’issue de la formation, trouver du travail peut s’avérer plus ou moins difficile selon le réseau dont dispose déjà le Closer. En effet, exercer en tant qu’indépendant nécessite de disposer d’un répertoire de contacts conséquent pour faire des affaires et pouvoir vivre correctement.

Lorsque l’on n’a pas suffisamment de contacts, il est possible de travailler en agence ou au sein d’une équipe commerciale. Ces options offrent certes moins de liberté mais elles permettent de profiter d’une bonne stabilité économique ainsi qu’une charge de travail moins lourde.

Comment vivre du closing ?

Vivre du closing

Vous l’aurez compris, vivre du closing n’est pas toujours évident, surtout dans les débuts. Il est donc nécessaire d’être organisé pour obtenir des résultats intéressants tout en se gardant des moments de repos et de loisirs.

Bien se préparer

Pour s’assurer de réussir vos appels, il faut les préparer. Nous vous conseillons d’écrire un pitch commercial pour chaque profil de prospect et de vous entraîner à l’effectuer afin de le connaître sur le bout des doigts. A terme, vous serez plus confiant, saurez faire des offres adaptées aux attentes du prospect et maximiserez vos chances de conversion.

Maîtriser les outils informatiques requis

Les logiciels de CRM sont les meilleurs amis des Closers qui souhaitent optimiser leur temps et s’améliorer au quotidien. Ils permettent en effet :

  • d’analyser les appels,
  • de conserver les informations importantes,
  • d’apporter des recommandations personnalisées,
  • d’effectuer un suivi de chaque cycle de vente.

Les outils d’appels qui permettent de prendre des notes au cours des échanges, de fixer des rendez-vous et d’accéder à votre répertoire à chaque instant, vous seront aussi très utiles.

Disposer de temps libre suffisant pour répondre aux appels

Pour ne pas perdre de temps avec de multiples appels non concluants, il faut tenir un agenda avec un créneau horaire défini pour chaque mission. Il faudra aussi éviter au maximum les coups de fil intempestifs. Cela permet de ne pas se disperser, de rester efficace et de s’assurer de ne pas faire déborder ses activités sur ses moments de repos.

Découvrir nos
newsletters
Ampoule et idées

Partager sur

Logo Linkedin
Logo Face Book
Flèche

DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS

Logo Ampoule et idées

SALES

Les meilleures newsletters sur la vente et le Business Development 🚀
Tous les mardis, vous recevrez un e-mail pour découvrir un sujet clé :

Checked
Stratégie commerciale
Checked
Génération de leads
Checked
Création de séquences de prospection
Checked
Rendez-vous clients
Oops! Something went wrong while submitting the form.