Fiche Métier - VRP : Voyageur, Représentant et Placier

Temps de lecture : 0 Min

Fiche Métier - VRP : Voyageur, Représentant et Placier
August 9, 2022

Partager cet article

Souvent associé au business des entreprises et véritable acteur de la stratégie commerciale, le VRP va à la rencontre des particuliers et professionnels afin de présenter et vendre les produits de son entreprise. 

RECEVEZ TOUS LES MARDIS NOTRE NEWSLETTER
 SALES ET UN CONTENU EXCLUSIF
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Dans une équipe de vente, c’est le commercial de terrain. Devant à la fois faire preuve de motivation et de détermination, le VRP a recours à ses facultés de négociation et de créativité pour réussir à conclure toutes sortes de contrats. 

Vendeur représentant ou placier : définition

Que veut dire VRP ?

VRP est le sigle pour vendeur représentant ou placier. Il peut être aussi appelé représentant de commerce, représentant placier, commercial et vendeur à domicile.

Qu'est-ce qu'un VRP ?

Un vendeur représentant ou placier est un commercial de terrain qui va à la rencontre des clients afin de vendre les produits ou services de l’entreprise qu’il représente. Le VRP se concentre sur des clients de catégories professionnelles. Aussi  se rend-t-il directement dans les entreprises ou les commerces afin de proposer les articles et services qu'il commercialise. Il part à la rencontre d’un responsable de rayon, d’un superviseur des achats ou encore du gérant. Initialement, le VRP rencontraient aussi les particuliers mais les techniques de prospection, et les difficultés de l’emploi en lien avec les mauvais accueils réservés aux démarcheurs, ont nettement diminué cette part de l'activité.  

Quel est le rôle d'un VRP ?

Sa mission consiste donc à porter le message de l'entreprise et défendre ses produits auprès des clients pour provoquer une vente. Pour ce faire, il  prospecte et démarche de nouveaux clients, construit des argumentaires de vente, qu'il adapte ensuite sur le terrain au cas spécifique de chaque client. Ensuite, il  présente l'offre de l'entreprise, répond aux questions, négocie les tarifs et conditions de vente et assure le suivi après-vente. La spécificité du VRP réside dans sa mobilité. Aussi planifie-t-il des circuits selon les adresses de la clientèle, afin d’optimiser le temps passer en déplacement. Par la suite, il rédige des compte-rendus réguliers à sa direction.

Différence VRP vs VDI

Contrairement au VDI, le VRP n’est pas indépendant. Une entreprise l’emploie et le désigne pour accomplir les ventes. 

Quel statut, quel contrat de travail en VRP ?

Contrairement au vendeur à domicile indépendant (VDI), le VRP est employé directement par un ou plusieurs employeurs et est donc salarié. L’employeur peut lui proposer différents types de contrats (CDD, CDI) ainsi qu’une rémunération fixe.

Pourquoi devenir VRP ?

Différentes raisons peuvent vous convaincre de devenir VRP. Par exemple, cette profession assure une stabilité financière et professionnelle. Les VRP ont accès au même régime de la sécurité sociale que n’importe quel salarié et peuvent  l’assurance chômage. C’est un des plus gros avantages de ce métier par rapport au vendeur à domicile indépendant par exemple. Ils bénéficient aussi généralement de la mutuelle d’entreprise

Au-delà de ces avantages financiers, le poste de VRP permet d’organiser soi-même son emploi du temps, en gérant la prise de rendez-vous avec les clients notamment. Ce poste offre une grande liberté. 

Le VRP Salarié - CDI

Le VRP en CDI exerce sous le statut de salarié. Dès lors, leurs rémunérations peuvent être fixées d’après plusieurs alternatives. L’employeur peut proposer un salaire fixe versé tous les mois, un salaire fixe et des commissions ou encore uniquement des commissions. Ainsi le métier de VRP permet de prétendre à un salaire moyen compris entre 2 K€ et 3 K€ bruts par mois, soit 23 K€ à 35 K€ par an. 

Dans la plupart du temps, les conditions de clôture des contrats de travail s’appliquent au métier de VRP. Ainsi, le VRP peut être licencié par son entreprise et il peut, de même, donner sa démission. Quant aux congés, le VRP peut profiter de 2,5 jours de congés par mois travaillés, au même titre que les autres employés de l’entreprise. 

Vendeur représentant ou placier : définition

Les qualités d'un bon VRP ?

Quel est le profil d'un bon d'un bon VRP ?

Un VRP doit avant tout avoir de l’appétence pour la négociation et la vente. Son métier repose sur sa capacité à convaincre ses prospects, c'est à dire son discours et sa force de persuasion

Un VRP doit aussi être pourvu d’un sens de la communication et d’un bon relationnel. Comme ses missions reposent sur le contact avec les clients, un profil à l’aise avec la communication est essentiel. 

Par ailleurs, savoir parler plusieurs langues est un avantage pour ce poste. Un bon VRP doit avant tout savoir communiquer rapidement et efficacement les informations. Que ce soit aux clients ou aux équipes de l’entreprise, la bonne marche commerciale dépend en grande partie de lui.  Il doit aussi être pourvu d’une grande curiosité pour lui permettre de prospecter sans hésitation et avec un esprit ouvert de nouveaux clients ou partenaires.

Enfin, l’organisation et la rigueur sont des qualités essentielles pour avoir un bon profil de VRP. Que ce soit pour planifier ses rendez-vous, établir un plan d’action ou gérer le portefeuille client, l’attaché commercial doit pouvoir se retrouver facilement et répondre rapidement à ce qu’on lui demande.

Quels sont les avantages d'un VRP ?

Être VRP permet de bénéficier offert par l’entreprise qui l’engage. Au vu des nombreux déplacements que sont amenés à effectuer les VRP, les entreprises mettent souvent à leur disposition un véhicule de fonction. D’autres avantages tels que les tickets restaurants sont appréciés des représentants placiers. Une indemnité transport peut aussi être prévue par l’employeur. 

Les qualités d'un bon VRP ?

Comment devenir VRP ?

Les compétences d'un vendeur autonome

Les recruteurs attendent des candidats au poste VRP, certaines compétences commerciales et relationnelles. Parce que chaque mot compte lors d’une négociation, le VRP doit mobiliser l’ensemble de ses compétences générales aussi appelées soft skills, à savoir :

  • la créativité,
  • la prise d’initiatives et esprit de conquête
  • Capacité d’adaptation 
  • Détermination
  • Une bonne organisation
  • Sens de l’écoute
  • Fibre commerciale
  • Esprit critique
  • Maîtrise de la négociation commerciale
  • Maîtrise des techniques de ventes et de prospection
  • Aisance relationnelle
  • Maîtrise des outils de bureautique et réseaux sociaux
  • Capacité d’apprentissage et de remise en question
  • Faire preuve de résilience

Afin de développer de manière optimale ces soft-skills, il doit devenir expert de la relation client. Dans ce sens, Akimbo propose des formations pour acquérir ces compétences et devenir un commercial 2.0. Vous aurez l’opportunité d’opter pour différents programmes de formation et d’accompagnement. Les sujets abordés pendant cette formation balaieront les techniques de prospection, l'amélioration de la posture commerciale, la gestion des rendez-vous clients ou encore la gestion de comptes clients. Découvrir les Bootcamps d’Akimbo

Diplômes et formations nécessaires

Le métier de VRP est accessible avec un diplôme dans le commerce. Parmi les différents CV des candidats, les recruteurs recherchent souvent la présence d’un  Bac professionnel vente, d’un BTS négociation et relation client, d’un BTS technico commercial ou encore un BUT TC (techniques de commercialisation). Les licences professionnelles “commerce et distribution”, “commercialisation de produits et services” ou “technico commercial” sont aussi des formations menant au métier de VRP. Enfin un diplôme d'école de commerce et de gestion ou un master professionnel marketing vente sont des atouts pour cette profession. 

Profils de reconversion adaptés

Les profils de reconversion sont multiples et loin d’être similaires. On peut retrouver des restaurateurs, des militaires ou des chargés de communication. Ces profils peuvent aussi venir du secteur des assurances, de la grande distribution ou de l’industrie. De manière générale, les métiers relationnels permettent de se reconvertir en VRP car ils demandent les mêmes compétences. 

Quelles évolutions de carrière pour ce poste ?

Lorsqu’on est VRP, on évolue rapidement dans sa carrière. En effet, après plusieurs années d’exercice, le VRP peut espérer devenir chef de secteur par exemple. Par la suite, il peut envisager de devenir sales manager, directeur commercial ou responsable des ventes afin d’obtenir plus de responsabilités au sein de l’entreprise. 

Comment devenir VRP ?

Quel est le salaire d'un VRP ?

Quelle commission pour un VRP ?

Un VRP par son rôle d’apporteur d’affaires peut toucher des commissions en fonction du nombre de ventes effectuées. Celles-ci peuvent s’ajouter à un salaire fixe. Le total de ces commissions est souvent précisé dans les offres d’emplois elles-mêmes ou lors de la négociation du contrat. 

D’autres commissions peuvent revenir au VRP notamment en cas de rupture de contrat. Les commissions concernant le retour sur échantillonnage sont toujours dues au VRP, peu importe le mode de la rupture du contrat de travail. 

Le salaire des VRP se décompose en salaire fixe et variable dépendant de la réussite des objectifs visés. Il est donc assez difficile de déterminer un taux horaire moyen en fonction de l'ancienneté de l'employé. Le montant du salaire dépend aussi de la taille de l'entreprise et de la sphère d'activité.

VRP Junior Salaire 

Au tout début, un VRP junior (moins de 2 ans d’expérience) touchera un salaire compris entre 20 K€ et 30 K€ bruts par mois. 

VRP Senior Salaire 

Un VRP senior (plus de 10 ans d'expérience) pourra toucher une rémunération de 60 K€ à 75 K€ bruts par an. 

Quel est le salaire d'un VRP ?

Les métiers proches des VRPs

Les intitulés à connaître (résultat à developper)

Le métier de VRP comme ici décrit est particulièrement large et englobe de nombreux aspects. Or, certaines spécificités sont à rajouter. Effectivement, ce métier existe sous d’autres noms et plusieurs spécialités. Certains intitulés de métier reprennent les fonctions de base d’un VRP mais s'exercent dans des domaines spécifiques. Ainsi, certains intitulés méritent d’être connus afin de se préparer pleinement au métier d’agent commercial. Par exemple, on peut mettre en avant le métier de VRP multicarte, VRP exclusif, VRP immobilier, agent commercial ou encore technico-commercial

Qu'est-ce qu'un VRP multicarte ?

Un VRP multicartes est mandaté par plusieurs sociétés. A ce titre, il a conclu un contrat de travail avec chacune d’entre elles.Il est alors soumis au même régime que n’importe quel employé et en cas de conflit, il doit se tourner vers les prud’hommes. Étant rattaché légalement, il doit respecter les règles de l’entreprise et il ne peut pas, par exemple, vendre un produit sans l'accord de cette dernière.  De par son statut, un  VRP multicartes perçoit généralement un salaire par commission, ce qui signifie que sa rémunération dépend du nombre d’affaires qu’il réalise au cours du mois.

Qu'est-ce qu'un VRP exclusif ?

Le VRP  exclusif est un représentant commercial salarié qui travaille pour un employeur unique. Il s’agit d’un représentant de commerce qui bénéficie de la qualité de salarié et travaille pour le compte d'un seul employeur afin de  prospecter et prendre des commandes auprès de la clientèle.

Qu'est-ce qu'un VRP immobilier ?

Le VRP immobilier exerce sa profession à titre exclusif pour le compte d’une agence immobilière. Contrairement à certains de ses confrères, le VRP immobilier ne réalise pas d’affaires pour ses propres comptes. Son employeur lui affecte une zone géographique avec (ou non) une clientèle spécifique; Cependant, ce secteur n’est pas nécessairement exclusif.

VRP vs Agent commercial, quelle différence ?

Le VRP et l’agent commercial fonctionnent de manières totalement différentes. Le VRP est un salarié sous contrat, tandis que l’agent commercial est un intervenant extérieur à l’entreprise. Les lois qui encadrent les relations de travail relèvent donc de textes différents. 

Le mode de rémunération diffère : le VRP reçoit une paie assujettie aux cotisations sociales, tandis que l’agent commercial est payé par commissions. Un agent commercial n’est soumis à aucune obligation minimum de rémunération tandis que le VRP, quant à lui, touche au minimum le SMIC. En effet, le VRP est dépendant de la volonté et des règles imposées par l’entreprise dans son contrat de travail alors que l’agent commercial exerce son activité en autonomie.

Les métiers proches des VRPs

Trouver les bonnes offres d'emploi en VRP

Les offres pour devenir VRP sont nombreuses mais pour réussir à obtenir le poste, il est nécessaire de mettre en avant les qualités requises pour cet emploi et de vous mettre en valeur. Adaptez votre CV aux caractéristiques du poste et de l’entreprise, en soulignant vos expériences précédentes dans le domaine commercial et administratif. Une expérience en lien avec les services et produits proposés dans l’entreprise où vous candidatez sera un atout. Les VRP sont recherchés dans différentes structures. Postulez dans des domaines que vous maîtrisez ou que vous avez envie de connaître.

Vous pouvez aussi intégrer un graduate programme au sein d’une entreprise qui propose une évolution de carrière.

Pour faciliter votre recherche d’emploi, pensez aux sites proposant des offres d’emplois. Par exemple Welcome to the jungle ou Jobteaser sont de véritables outils. De nombreuses offres d’assistant commercial sont postées chaque jour. 

Comment recruter le bon VRP ?

Vous recherchez un VRP et vous avez de nombreux candidats. Nous vous proposons quelques conseils pour que vous ayez la certitude de recruter la bonne personne.

Pour recruter un bon VRP il faut s’assurer qu’il ait les compétences correspondantes au métier. Personne clef dans le cheminement commercial, les négociations et les conclusions de contrats seront menées à bien par lui. 

- Autonomie et organisation.

Il doit être capable de travailler en autonomie et de manière organisée. En effet, il sera l’intermédiaire entre les clients et le produit à vendre. Il devra s’assurer de la bonne marche du processus commercial et s’assurer que les négociations se déroulent bien.

- Sens du relationnel

Premier locuteur de la clientèle, le VRP doit donc avoir un très bon relationnel. La communication ne doit pas être un obstacle pour le candidat. Il faut s’assurer qu’il sait communiquer tant à l’écrit qu’à l’oral et que l’aspect social du métier ne l’effraie pas. 

- Mobilité 

Pour conclure des contrats et prospecter, le VRP devra passer une grande partie de son temps en déplacements. Un bon candidat ne doit pas être gêné par les déplacements et doit être en capacité de circuler (véhicule, permis)

Au-delà de ces compétences, assurez-vous de poser les questions clefs. Les réponses que le candidat formulera devraient vous aider à mieux comprendre la personnalité de la personne. Après le questionnement coutumier, vous pouvez interroger le candidat de manière plus approfondie. Par exemple vous pouvez lui demander :

- Quelles compétences pensez-vous essentielles pour réussir chez nous ? 

- Qu’est ce qui fait de vous un bon VRP ? 

- Comment expliquez-vous ce que fait notre entreprise à une personne qui ne la connaît pas ?

Les compétences et l’expérience ne font pas tout. Pour savoir ce qu’un candidat peut apporter à votre entreprise, il est possible de le challenger avec des tests différents comme un entretien collectif, un cas pratique ou un business game

Comment recruter le bon VRP ?

Découvrir notre newsletter

sales

Tous les mardis, vous recevrez un e-mail pour découvrir un sujet clé : stratégie commerciale, génération de leads, données commerciales, création de séquences de prospection, rendez-vous client.

La newsletter #1 des (futurs) Sales & Business Developers 🚀

Oops! Something went wrong while submitting the form.

AUTRES ARTICLES

Continuez à apprendre