Qu’est-ce que le cold emailing ? Tout comprendre !

Temps de lecture : 0 Min

Qu’est-ce que le cold emailing ? Tout comprendre !
January 17, 2023

Partager cet article

LE COLD EMAIL EST UNE TECHNIQUE COMMERCIALE DE PROSPECTION TRÈS RÉPUTÉE DANS LE CADRE D’UNE VENTE B2B. 

Merci! Votre requête a été reçue!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
RECEVEZ TOUS LES MARDIS NOTRE NEWSLETTER
 SALES ET UN CONTENU EXCLUSIF

Aussi connue sous le nom du « mail à froid », cette méthode de prospection vise à attirer l’attention des leads et de leur présenter l’entreprise et ses produits dans le cadre d’une campagne marketing. Pour éviter de tomber dans la boîte de spam, il est indispensable de rédiger en soignant le contenu de chaque message et d’utiliser les bons outils pour s’adresser aux prospects de la manière la plus efficace et pertinente possible. 

Qu'est-ce que le cold emailing ?

Un cold email ou email à froid est une première prise de contact qui permet de se rapprocher d’un prospect et de créer un début de relation avec lui pour essayer d’en faire un client. Puisque cet email n’est pas sollicité par son destinataire, il faut nécessairement se démarquer lors de l’envoi, par son objet, l’information qu’il contient ou encore ses CTA.

Définition du cold emailing

Par définition, le cold emailing consiste à approcher des leads pour échanger avec eux ou planifier un appel commercial. Élément clé d’une campagne de prospection, cette technique permet de se concentrer sur un à deux pain points d’un prospect et de lui présenter une solution à ses problèmes. Si le nombre de réponses n’est pas toujours très élevé, c’est malgré tout un bon moyen de faire connaître facilement et rapidement l’entreprise

Pitch commercial bilan séance de cold emailing

Comment faire du cold emailing ?

Pour réussir ses campagnes de cold emailing, il existe quelques règles d’or à respecter. Celles-ci permettront notamment d’éviter d’être automatiquement détecté comme un spam par la boîte mail, mais aussi de mieux attirer l’attention du destinataire.

-       Choisir un objet court, dynamique et éviter les majuscules. A première vue, le prospect doit pouvoir comprendre le sujet du mail pour avoir envie de l’ouvrir.

-       Privilégier la personnalisation du contenu des mails, pour que chaque personne se sente unique au moment de l’ouverture et de la lecture.

-       Éviter les fautes d’orthographe, soigner le style et utiliser une signature email. Cette dernière permettra au prospect d’identifier l’entreprise dont provient le mail, et également de se renseigner de son côté sur LinkedIn ou sur Google si l’offre l’intéresse.

Pourquoi faire du cold emailing ?

Le cold emailing est un bon outil pour développer son réseau professionnel – à défaut de rencontrer les prospects en personne, les mails à froid permettent aux entreprises de se présenter et de se faire connaître.

De manière évidente, cela permet aussi de récolter des données et de générer des leads : chaque prospect cible pourra être recontacté dans un deuxième temps afin de créer une relation de confiance et de lui parler plus en détail du produit ou du service, dans le but de signer une vente.

Enfin, les mails sont mesurables et permettent facilement d’évaluer le succès d’une campagne marketing. En observant leur taux d’ouverture et de réponse, on peut aisément les analyser à l’aide d’outils CRM et apprendre à optimiser le contenu, le moment de l’envoi ou encore la longueur du message pour mieux rédiger les mails suivants.

2 commerciaux en action

Quels sont les avantages et inconvénients du cold emailing

Les mails à froid sont un bon moyen d’approcher un prospect car ils sont faciles à automatiser et requièrent peu de temps. Bien sûr, et comme n’importe quelle technique commerciale, le cold emailing a ses avantages mais aussi ses inconvénients :

Les avantages du cold emailing

Si le cold calling se pratique depuis des années, le cold emailing est encore relativement nouveau mais se pratique de plus en plus pour ses nombreux avantages. Il est en effet simple à mettre en place et l’on peut l’automatiser et mesurer ses résultats sans trop de difficultés, notamment grâce à l’émergence d’outils CRM ces dernières années. En créant des templates adaptés à chaque situation, on peut créer de larges campagnes de mails et contacter de multiples prospects à la fois, tout en observant les performances de chacune d’entre elles.

On peut facilement évaluer les performances des emails et leur envoi est très facile et peut se faire à n’importe quel moment de la journée. Il est également possible de programmer un envoi à l’avance, ce qui rend cette méthode plus flexible que le cold calling qui, lui, ne peut se faire que pendant les horaires de travail. Enfin, il ne requiert pas la présence ni le temps de tous les commerciaux, comme peut le faire la prospection téléphonique ou les rencontres en face-à-face.

Les inconvénients du cold emailing

Le cold emailing a toutefois quelques inconvénients, parmi lesquels on retrouve un pourcentage de réponse relativement faible. En effet, puisque les mails sont plus faciles à ignorer que les appels, le destinataire est généralement habitué à recevoir des dizaines voire des centaines de mail par jour – il n’en ouvrira donc que très peu. Aussi, recevoir un email non sollicité peut s’avérer agaçant pour de nombreux individus. Pour éviter qu’il ne soit directement supprimé, il faut travailler sa méthode d’approche et contacter les bons prospects.

discussion entre commerciaux

Quels sont les différents types d'emailing ?

En fonction de l’étape à laquelle les prospects en sont dans le funnel de vente, le contact par mail va se faire différemment. D’un lead froid à un prospect chaud sur le point de signer une vente, l’objectif ne sera pas le même, c’est pourquoi l’on doit écrire un message personnalisé et adapté à chaque situation. 

1. L'email d'acquisition

L’email d’acquisition est avant tout un email de prospection : il sert en effet à générer des leads dans le but d’acquérir des potentiels clients. En ayant collecté des informations et des adresses mails à travers des campagnes marketing digitales telles que les jeux concours ou l’échange de base de données clients entre entreprises, un premier mail d’acquisition peut être envoyé pour présenter l’entreprise et son produit aux prospects. A ce stade, l’approche doit déjà être soignée pour garantir un bon taux d’ouverture et permettre au mail d’atterrir dans la boîte de réception, et non dans les courriers indésirables. 

2. L'email de fidélisation

L’email de fidélisation cible, lui, les prospects déjà intéressés et inscrits sur la liste de diffusion ou newsletter. En fonction de la stratégie marketing des entreprises, ce mail peut être l’occasion de faire une offre promotionnelle aux prospects, de leur donner plus de détails sur un produit qui semblait les intriguer, ou simplement de les relancer si les messages précédents sont restés sans réponse. 

3. L'email transactionnel

Contrairement aux emails précédents, ce mail a pour simple vocation d’apporter des informations sur l’état d’une commande ou sur la confirmation de la création d’un compte client. Factuel et concis, son envoi doit être rapide pour rassurer le prospect sur le sérieux et la fiabilité de l’entreprise. Si son taux d’ouverture est plus élevé, c’est qu’il paraît davantage sollicité : un client venant d’acheter va en effet attendre de recevoir ce type d’email qui valide la facturation ou lui indique une date d’estimation de livraison.

échange sur me cold emailing

Quelle structure d'email adopter en cold emailing ?

En fonction de l’approche que l’on souhaite adopter envers un prospect, la structure de l’email ne sera pas la même. Nous avons donc répertorié plusieurs exemples de structures à adapter selon vos besoins : 

-       Dans le cadre d’un simple mail de prospection pour présenter l’entreprise ou son produit, l’idéal est d’écrire une brève introduction puis d’aller droit au but en mentionnant le motif de la prise de contact et en proposant un deuxième échange par messages ou appel. 

-       Si l’on souhaite créer une relation dès le début avec le prospect, on peut rebondir sur un événement organisé par son entreprise ou sur une promotion récente. Ce type de personnalisation de l’email permet d’attirer son attention pour lui parler ensuite de la manière dont on peut améliorer sa vie professionnelle avec un produit ou un service.

-       Après un premier échange sur LinkedIn, on peut également recontacter un potentiel client en utilisant une approche plus soft et moins commerciale, par exemple en lui partageant un article de presse ou une information qui pourrait l’intéresser.

Les 5 principes de base pour rédiger un bon cold email

Pour écrire un bon cold email, il existe quelques principes de base à respecter. Ce sont ces règles qui permettront de garantir le succès de votre campagne de prospection, et il est donc important de les connaître : 

1.     Se présenter : on peut donc donner son nom, son poste et l’entreprise pour laquelle on travaille. Si l’on a déjà échangé avec le prospect sur LinkedIn ou à un événement commercial, on peut aussi le lui rappeler pour l’aider à nous reconnaître.

2.     Choisir un objet de mail qui éveille l’intérêt : l’idée est de donner au prospect l’envie d’ouvrir le mail, il faut donc être suffisamment explicite sans tout dévoiler dans l’immédiat. 

3.     Rester concis et percutant. Il est crucial de savoir attirer l’attention dès les premières lignes pour s’assurer que les prospects lisent le mail en entier : une centaine de mots devrait suffire à susciter l’intérêt.

4.     Ajouter de la valeur aux messages : la personnalisation et les formules catchy sont un bon moyen d’éveiller la curiosité de l’interlocuteur sans l’ennuyer. Le but n’est pas de lui vendre un produit en un seul mail, c’est pourquoi il faut éviter de dérouler un script de vente. 

5.     Utiliser un call-to-action : évidemment, chaque email doit inciter à une action suivante, que celle-ci soit une prise de contact ou une visite sur un site internet. Le CTA doit donc être clair et bref, mais aussi comporter un lien hypertexte ou inviter directement à une réponse.

apprendre mesurer la performance d'un cold email

Comment mesurer la performance d'un cold email ?

La performance des campagnes de cold emails peut être mesurée à l’aide de 5 données concrètes : 

-       Le nombre d’ouverture 

-       Le nombre de clic qui correspond au nombre de fois que des prospects ont consulté votre site web ou ouvert une page précise à partir d’un CTA présent dans le courriel.

-       Le taux de conversion, qui calcule le nombre de fois que les prospects ont réalisé une action particulière à la suite d’un email, tel qu’un achat, une inscription à un événement ou un téléchargement de brochure

-       Le nombre de réponses reçues

-       Le nombre d’emails répertoriés en tant que spam par la messagerie des prospects.

Les meilleurs logiciels pour envoyer des emails de prospection

Shandy est un outil d’emailing permettant d’améliorer ses campagnes de prospection : il aide à personnaliser les emails et à améliorer leur rédaction tout en analysant les résultats.

Woodpecker est également un bon outil à adopter pour accroître la qualité de ses emails et évaluer leurs performances. 

Enfin, Yesware permet de gérer une campagne en temps réel et de suivre les données d’ouverture, de réponses et de conversion des emails depuis Gmail ou Outlook.

Quelles sont les alternatives au cold emailing ?

Le cold emailing n’est évidemment pas la seule manière de prospecter. Les campagnes de prospection se font aussi généralement à l’aide d’autres méthodes telles que le cold calling, les rencontres au cours d’événements commerciaux ou le porte-à-porte.

Il existe aussi des techniques commerciales plus indirectes, à privilégier plutôt pour des résultats sur le long terme : une bonne présence en ligne ainsi que de la création de contenu pertinent sur LinkedIn ou via un blog permettent la génération de lead intéressé par l’activité de l’entreprise.

équipe commerciale apres séance de Cold Emailing

FAQ : Cold Emailing

Quel est le but de l'emailing ?

Le but est de réaliser une première prise de contact avec un prospect pour lui présenter l’entreprise et son activité. C’est une bonne façon d’éveiller son intérêt et de lui proposer d’échanger davantage par téléphone ou de se rencontrer pour lui donner, dans un deuxième temps, plus de détails et répondre à ses interrogations dans l’espoir de signer une vente. 

C'est quoi l'objet d'un mail ?

L’objet d’un email correspond à son titre : c’est ce qui apparaît en premier lorsque l’on reçoit un courriel. Il doit être soigné et accrocheur pour donner à son destinataire l’envie de l’ouvrir.

Quel est le taux de clic moyen en E-mailing ?

En moyenne, on avoisine les 1,60 à 3,06%. Au-dessus de 3,06% on estime que c’est un bon pourcentage, et au-delà de 6,46% c’est une performance excellente.

Qu'est-ce qu'un bon taux de clic newsletter ?

Les chiffres sont aux environs de ceux cités précédemment. On estime qu’au-dessous d’1,60% la performance est médiocre voire mauvaise.

Qu'est-ce qu'un bon taux de délivrabilité ?

En France, on estime que 95% des emails atteignent leur destination. Pour les 5% restants, le destinateur est généralement alerté par un message d’erreur au moment de l’envoi.

Découvrir notre newsletter

sales

Tous les mardis, vous recevrez un e-mail pour découvrir un sujet clé : stratégie commerciale, génération de leads, données commerciales, création de séquences de prospection, rendez-vous client.

La newsletter #1 des (futurs) Sales & Business Developers 🚀

Oops! Something went wrong while submitting the form.

AUTRES ARTICLES

Continuez à apprendre